Pour un homme comme pour une femme, perdre ses cheveux peut être un phénomène traumatisant. En effet, la modification de l'aspect physique peut engendrer des complexes bien souvent handicapants du point de vue social. Dans ce guide, nous allons nous intéresser à toutes les solutions permettant de lutter contre la chute de cheveux : l'implant capillaire, les médicaments ou encore la modification de son hygiène de vie. Mais, avant d'envisager une greffe de cheveux ou une implantation cheveux, il est essentiel de faire le point sur ce phénomène et ses différentes causes.

Comprendre les différents types de chutes de cheveux

Il est possible de mettre en lumière deux types de pertes de cheveux :

  • La perte de cheveux ponctuelle, qui a lieu généralement aux changements de saisons. Elle peut également être provoquée par des coiffures non-adaptées. Dans ce cas, la chute n'est que transitoire et les cheveux repoussent au bout de quelques semaines.
  • La perte de cheveux chronique, que l'on appelle également alopécie androgénétique, ou calvitie. Ce problème, bien connu de la gent masculine, se produit vers l'âge de 40 ans et est irréversible. En d'autres termes, les cheveux ne repoussent pas.

Quelles sont les causes de l'alopécie androgénétique, ou calvitie

Plusieurs phénomènes peuvent être à l'origine de la calvitie, ou alopécie androgénétique. Dans de rares cas, celle-ci peut être causée par le stress, une mauvaise alimentation ou une hygiène de vie non-adaptée. Néanmoins, chez la plupart des hommes, la calvitie est généralement due à un excès d'hormones mâles. Cette production importante est d'origine héréditaire, c'est-à-dire qu'elle se transmet de père en fils. 

La surproduction d'hormones agit directement sur le cycle de vie du cheveu. Celui-ci est alors accéléré et la fibre capillaire ne repousse pas. Bien sûr, il est possible de retarder le phénomène, par exemple en utilisant des shampoings doux, ou encore en adaptant son mode de vie. Adopter un régime plus sain et équilibré peut participer au retard de la calvitie. D'autre part, il existe actuellement des traitements médicamenteux, dont les résultats sont en demi-teinte.

Mais alors, que faire pour traiter le problème de la chute de cheveux ? La seule solution réside dans les implants capillaires. Nous allons vous en dire un peu plus, dès à présent.

La greffe de cheveux : le seul traitement

Plusieurs méthodes peuvent être envisagées pour réaliser un implant :

  • La FUE, pour Follicular Unit Extraction. Ce procédé, aussi appelé "mini-greffe", consiste à raser la zone donneuse, pour y prélever des greffons qui seront alors implantés au niveau des zones dégarnies. D'ailleurs, sur cette page, vous pourrez constater les résultats avant apres. Pratiquée dans la plupart des cliniques, et notamment chez dhi à Paris, la FUE est recommandée pour les hommes qui souffrent d'une calvitie naissante. Une autre méthode doit être envisagée, lorsque l'alopécie androgénétique est déjà bien installée. 
  • La FUT, pour Follicular Unit Transplant. Vous l'aurez compris, c'est cette option qui doit être envisagée pour les hommes souffrant d'une calvitie importante. Plus invasive, la FUT consiste à prélever une partie du scalp, sur laquelle seront retirés les greffons.

Quelle que soit la méthode envisagée pour venir à bout de la chute des cheveux, les résultats offerts sont tout simplement exceptionnels. Néanmoins, le seul inconvénient de la greffe de cheveux réside dans les tarifs pratiqués. Mais il y a cependant une bonne nouvelle : en raison du succès rencontré par la FUT et la FUE, l'implant capillaire prix a tendance à baisser.

Attention : faire des économies sur la greffe de cheveux prix n'est pas une bonne solution. Aussi, évitez les offres alléchantes proposées par les cliniques à l'étranger. Il est préférable de confier votre cuir chevelu à un professionnel, un praticien diplômé et expérimenté en France.