L’hyperactivité touche de plus en plus d’enfants actuellement dans le monde entier. Cela suscite de nombreuses questions chez les parents qui veulent en savoir plus sur le sujet. Dans les quelques lignes suivantes, pour mieux répondre à vos questions, on vous présente dans les détails tout ce qu’il y a à savoir sur l’hyperactivité de l’enfant. Il en est ainsi de savoir la définition de l’hyperactivité, de ses symptômes chez l’enfant et des solutions possibles pour la calmer.

Qu'est-ce que l'hyperactivité ?

Beaucoup de personnes ignorent encore ce que c’est réellement l’hyperactivité. D’autres personnes ont du mal à comprendre ce que c’est un enfant hyperactif. Pour mieux comprendre le sujet alors, il faut commencer par le définir.

Une hyperactivité est un trouble neuro-développemental chronique. Depuis l’an 2000, le terme hyperactivité est également connu sous l’appellation de trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ce nouveau nom avait pour but de rendre mieux compte la maladie.

Mais quelles sont les causes de ce trouble ? Nombreuses peuvent être les causes de ce trouble neuro-développemental. Il y a tout d’abord les causes génétiques. Cela veut dire que la maladie est causée par l’hérédité. Une personne ayant un ascendant atteint de la maladie pourra également être atteinte de la même maladie. Près de 70 % des individus ont cette maladie dans leurs gênes. Il y a après les causes neurobiologiques ou cérébrales. Certaines zones corticales des enfants atteints de l’hyperactivité sont moins efficaces. Généralement, ce sont le cortex préfrontal latéral et le cortex cingulaire dorsal antérieur qui sont affaiblis. Il y a ensuite les causes environnementales. Les substances toxiques qui circulent dans l’air peuvent provoquer des symptômes de TDAH chez les enfants. Les substances en question sont les pesticides, le plomb, le formaldéhyde, etc. Il y a enfin les causes médicamenteuses. Il existe des médicaments qui vont favoriser l’apparition de l’hyperactivité chez certains enfants. Il en est ainsi des traitements par clonazépam, barbituriques, antidépresseurs tricycliques, chlodiazépoxyde, etc.

D’autres facteurs de risques peuvent causer l’hyperactivité chez les enfants. Par exemple la prématurité, l’hygiène de vie pendant la grossesse, la mauvaise alimentation, les conditions socio-économiques défavorables, la pression scolaire, la carence en fer, les troubles du sommeil, etc.

Quels sont les symptômes de l'hyperactivité ?

Les symptômes sont différents pour chaque enfant. Dès l’âge de 2 ans, ces symptômes peuvent apparaître. Pour reconnaître le TDAH, il y a des symptômes à prendre en considération. Les symptômes qui caractérisent réellement l’hyperactivité sont au nombre de 3 : l’hyperactivité, l’inattention, l’impulsivité.

L’hyperactivité chez l’enfant se remarque à travers son comportement. Il s’agit d’un enfant qui est tout le temps agité, qui n’arrive pas à tenir en place ni rester tranquille. Il va toujours chercher à courir, à grimper partout. Même si l’enfant est assis sur une chaise, il aura du mal à ne pas bouger ses membres sans arrêt. De plus, l’enfant atteint de la TDAH va parler sans arrêt.

L’inattention est un symptôme moins visible chez l’enfant touché par le trouble. Quelques signes permettent tout de même de douter de l’existence du trouble chez un enfant. Il en est par exemple ainsi du trouble de l’attention et trouble de la concentration de l’enfant. Il ne pourra pas s’attarder jusqu’au bout dans une tâche. Il en est de même de l’enfant qui se retrouve dans les vapes, c’est-à-dire un enfant très distrait. L’enfant sera dans la lune, il n’écoute pas même si on lui adresse la parole. Il en est par ailleurs ainsi de l’enfant qui fait des erreurs dans les devoirs à cause de son inattention, mais pas de sa compréhension. Il comprend très bien les consignes, mais n’arrive pas à s’en souvenir.

L’impulsivité décrit l’enfant qui a une humeur changeante fréquemment de manière imprévisible. Il est coléreux, violent, stressé et anxieux à longueur de temps. L’enfant est capable de prendre des décisions de manière impulsive. En classe, c’est l’enfant perturbateur en se rendant intéressant ou en intervenant sans attendre son tour.

Comment faire pour calmer mon enfant hyperactif ?

Pour calmer votre enfant hyperactif, il y a des solutions médicamenteuses, mais aussi des solutions non médicamenteuses. Mais avant de bénéficier ces solutions, il faut diagnostiquer la présence du TDAH chez l’enfant.

Pour diagnostiquer le trouble, il faut consulter un médecin spécialiste dans le domaine. Après des analyses cliniques et des examens d’imagerie de tout genre, le médecin va déterminer la cause du trouble chez l’enfant. C’est seulement après qu’il pourra prescrire les solutions adéquates répondant aux besoins de l’enfant.

Pour les solutions médicamenteuses, on dispose le méthylphénidate. Ce dernier va stimuler l’activité cognitive de l’enfant. Un médecin va faire un suivi strict de son patient qui prend ce genre de médicaments. À savoir que ces médicaments permettent d’atténuer les symptômes et non soigner la maladie.

Pour les solutions non médicamenteuses, on dispose d’un côté la thérapie comportementale. Il y a la thérapie familiale et la thérapie cognitive comportementale. De l’autre côté, on dispose l’accompagnement. Les parents, le médecin, les enseignants et les psychothérapeutes doivent travailler ensemble pour accompagner un enfant hyperactif.