La dépression infantile est un trouble qui ne court pas les rues, mais auquel il faut prêter attention. En effet, ayant des manifestations différentes, la dépression peut passer inaperçue et être considérée comme un trouble normal ou une crise d’adolescence. Cependant, certains symptômes permettent de le remarquer facilement. Quels sont les signes de la dépression chez l’enfant et l’adolescent ? Quelles sont les causes possibles de la dépression ? Quels traitements pour soulager le mal-être ? On fait le point.

Dépression infantile : qu’est-ce que c’est ?

La dépression est un trouble grave chez les enfants. Il s’agit d’une période de déprime pendant laquelle le comportement de l’enfant et de l’adolescent est modifié. Il est l’objet d’une tristesse profonde et pense parfois (à partir de 12 ans) au suicide et aux fugues. Touchant 2 % des enfants, la dépression peut apparaître de façon précoce chez les enfants et se manifeste de diverses manières.

Comment se manifeste la dépression chez l'enfant ?

Chez l’enfant et l’adolescent dépressif, la tristesse est courante et est associée à une irritabilité et à une agressivité. L’enfant en dépression a un sommeil de mauvaise qualité, s’isole, n’a plus de centre d’intérêt, ne participe plus aux activités qu’il aimait et se trouve nul ou bon à rien. Sur le plan physique, on remarque une perte de poids et des douleurs à la tête et au ventre. Ces signes de dépression affectent les résultats scolaires des enfants.

Quelles sont les causes de dépression chez l'enfant ?

Plusieurs facteurs sont à l’origine de la dépression chez les enfants. Les troubles peuvent être dus à un déséquilibre dans le cerveau. Cependant, les enfants ayant une santé fragile ou des troubles spécifiques sont très vulnérables. Généralement, l’enfant a tendance à être dépressif, lorsqu’il se sent dévalorisé et rejeté, ou grandit dans un environnement où la violence et les conflits sont légion. Plus fréquemment, la séparation des parents et la perte d’un proche ou d’un animal domestique sont une cause.

Comment se fait le diagnostic des troubles dépressifs chez l’enfant ?

Comme chez l’adulte, la dépression chez l’enfant ne doit pas être prise à la légère. Les symptômes de dépression ci-dessus mentionnés sont souvent un appel à l’aide. Les parents doivent donc être attentifs à un quelconque signe de dépression et accompagner leurs enfants au plus vite. Lorsque le symptôme de dépression persiste plus de deux semaines, il est impératif de faire examiner l’enfant dépressif par un spécialiste.

En fait, il est possible de penser que les symptômes de la dépression chez l’enfant vont disparaître avec le temps. Mais bien que cela soit possible, les risques de récidives sont grands et peuvent persister jusqu’à l’âge adulte. L’enfant ou l’adolescent dépressif ira de plus en plus mal, s’il trouve que personne ne se soucie de son état ou de son bien-être. Si son état s’aggrave, il peut penser à un suicide ; ce qui n’est pas souhaitable.

Malheureusement, les adolescents cachent bien leurs mal-être et dans la majorité des cas, les parents associent les signes de la dépression à des crises d’adolescence.

Par conséquent, le changement de comportement sur le long terme doit faire l’objet de consultation. Ceci peut ne pas être une dépression (un autre trouble), mais vous aurez le cœur net. N’hésitez donc pas à faire appel au médecin de famille si vous en avez un, ou à prendre un rendez-vous chez un pédiatre ou un psychologue. Les centres CLSC sont également très indiqués pour le diagnostic et la prise en charge des enfants dépressifs.

Comment prendre en charge un enfant qui présente des troubles ?

Si le diagnostic est posé à temps, la prise en charge d’un enfant dépressif est facile. L’enfant ou l’adolescent retrouve très vite sa joie de vivre.

La psychothérapie est le premier traitement auquel ont recours les professionnels. Le processus est différent de celui de l’adulte. Pour les enfants dépressifs, la psychothérapie est ludique.

Une thérapie familiale est aussi utile. En effet, les parents doivent s’investir autant que possible dans le traitement de la dépression chez les enfants. Ils se doivent d’être empathiques et à l’écoute de ceux-ci. Pour assister un enfant triste et dépressif, il faudrait miser sur la discussion. Motivez-le à se confier, même s’il décide que vous n’êtes pas cette personne. Ne le prenez pas mal, l’important est qu’il le fasse et ne porte pas son fardeau tout seul.

Aussi, le plus grand travail est de déterminer la ou les causes de ce problème de santé. Trouver une solution au problème accélère le processus de guérison. Si par exemple, la dépression est due à l’environnement (école, quartier), il sera nécessaire de changer de cadre.

L’administration d’un antidépresseur n’est utile qu’en cas d’échec des autres traitements. Si l’on atteint le stade de traitement médicamenteux, les parents doivent redoubler d’efforts quant à la surveillance. Les angoisses et crises suicidaires sont fréquentes pendant cette période.

La dépression chez les enfants n’est pas une maladie fréquente. Les parents doivent être attentionnés pour percevoir des troubles de santé et agir au plus vite.