En tant que parents, on est heureux d'avoir une fille ou un fils surdoué, on voit son enfant à haut potentiel enchanté d'entrer à l'école pour trouver des réponses à ses questions. Si certains écoliers à haut potentiel s'épanouissent dans le milieu scolaire, s'adaptent à leur classe, sont concentrés, bons élèves et heureux à l'école, pour d'autres écoliers, c'est le désenchantement et parfois l'échec scolaire, ils se referment sur eux-mêmes.

En quoi les enfants surdoués sont différents ?

  • L’ennui, ces élèves à l'école n'a pas besoin d'écouter parce qu'il sait déjà et cela ne va pas assez vite pour lui, alors il se morfond.
  • Peu motivé pour faire un effort, tellement accoutumé à apprendre facilement que l’écolier se retrouve en échec scolaire le jour où celui-ci doit faire des efforts.
  • Déficit de concentration : souvent, l’enfant a beaucoup de difficultés à se concentrer sur une seule chose à la fois. Tout l’intéresse, il veut tout faire en simultané.
  • Peu de confiance en soi, paradoxalement, la précocité de l'élève le rend peu sûr de lui, il abandonne rapidement, non pas face à la difficulté, mais parce qu'il n'a pas confiance en lui.
  • Une intelligence à part : l'écolier est capable de penser à plusieurs choses en même temps et de faire plusieurs choses à la fois. Le surdoué traite les informations en simultané, c'est une aptitude typique de ces enfants.
  • Un apprentissage compliqué, si l'enfant additionne ennui et manque de confiance en soi, cette addition est souvent la cause de l'échec. C’est son intelligence qui est à l’origine de ses difficultés en classe.
  • Souci psychologique, l'enfant précoce est hypersensible, cette sensibilité est source d'anxiété et du manque de confiance, tout en étant conscient de lui-même.
    Ainsi, le décalage dans le développement de l'enfant surdoué entre son intelligence, son affectivité et sa psychomotricité, fait que les enfants précoces sont sujets à l'anxiété, un trait de caractère largement répandu chez les enfants à haut potentiel intellectuel. Le fait est que ces enfants, ne supportant pas l'échec, finissent par se refermer sur eux-mêmes.

Enseignants et parents face à l'échec scolaire des surdoués.

Alors, comment faire concrètement, comment les motiver ?
En milieu scolaire, les enfants à haut potentiel ont des besoins spécifiques. Apprendre, malgré leur intelligence peut-être une réelle difficulté. Il faut prendre conscience que le surdoué a un rythme d'apprentissage différent des autres élèves. Dans l'environnement scolaire, les enfants abordent trop superficiellement les nombreuses matières, ce qui ne favorise pas l'épanouissement de l'enfant qui a une intelligence à part.
Pour favoriser l'apprentissage et éviter l'abattement, il est conseillé de recourir à la difficulté pour stimuler la curiosité et la motivation dans le travail de l'élève. Par exemple, l'écriture n'étant pas le médium le plus naturel pour eux, ce travail d'écriture consolide la persévérance et le goût à l'effort pour l'enfant surdoué.
Dès le plus jeune âge, il est nécessaire d'éduquer les enfants à haut potentiel à la rigueur et de les sensibiliser à l'importance de la méthodologie. Il en aura besoin toute sa vie pour mettre en œuvre cette stratégie de travail.
Les écoles spécialisées pour enfants à haut potentiel ou intellectuellement précoces, développent une pédagogie non pas unique pour les surdoués, mais les pédagogues adaptent des méthodes au pluriel pour les écoliers.
Dans une école spécialisée, les intellectuellement précoces ont une grande demande de connaissance approfondie. L'éducation de ces élèves consiste à donner un sens au savoir, la solution passe par la mise en place d'une stratégie de travail.
Si l'on peut donner un conseil pour qu'ils réussissent dans leurs parcours scolaires, c'est l'importance de leur tenir la main pour les aider à se soumettre au goût de l'effort, et cela, dès le plus jeune âge. Pour ne pas se sentir isolé, il existe des associations pour venir en aide aux parents et aux élèves précoces.

Pourquoi un enfant surdoué peut être en échec scolaire ?

Bien sûr, il est surprenant de voir un élève à fort potentiel en échec. Les raisons des difficultés de l'élève précoce sont multiples, les repérer servira à soutenir l'enfant dans son parcours. Les raisons peuvent être l'ennui à l'école, une intelligence différente, le manque de confiance, le manque d'attention, un trouble d'apprentissage… Le milieu scolaire est le lieu où l'enfant précoce accumule les servitudes du groupe, il est sujet à l'hyperstimulation, l'hypersensibilité, aux bruits et aux maladresses dans les relations sociales.

Comment aider un enfant surdoué en échec scolaire ?

L'avenir d'un écolier précoce intellectuellement, est dépendant de ceux qui l'éduquent. Quel que soit l'âge, les parents doivent proposer à l'élève un environnement de travail, une éducation lui permettant d'exploiter pleinement son talent dans sa classe. Il est également important de diagnostiquer la précocité de l'enfant avec un psychologue et comprendre son fonctionnement cognitif et affectif. Les parents et les enseignants peuvent trouver dans leur académie un référent privilégié aux élèves intellectuellement précoces et lui proposer une éducation adaptée.